A propos de moi...

Mes créations, mes inspirations, et un peu du reste...

Qui suis-je ?

3 enfants, 1 mari et 1 petite chienne. Des idées plein la tête, une passion pour les bijoux, l’artisanat d’excellence, le homemade, la littérature (surtout les romans historiques), l’art en général, la parfumerie d’exception…. et les animaux.

Paris est ma passion mais j’ai adoré vivre en Bretagne et un bout de mon cœur est en Bourgogne.

J’aime les rencontres, les échanges et suis toujours prête à accueillir de nouveaux visages dans mon univers.

Ce blog est pour moi l’endroit idéal pour vous faire découvrir mon monde et mes créations.

Bienvenue chez moi….

Le Monde de Christine…

Parce que j’ai, moi aussi, rêvé d’être une princesse, j’ai décidé de créer et lancer ma collection où chaque pièce est confidentielle, voire unique. Des bijoux lumineux et rock’n roll, pensés pour faire de chacune d’entre nous des princesses modernes, tendres et battantes, romantiques et rieuses, des princesses de mon monde, Le Monde de Christine.

Crumpet

Mes sources d’Inspiration…

Ma fille, tout d’abord. Surtout pour les boucles d’oreille, qu’elle aime varier. Je suis toujours fière de la voir porter mes créations.

Mes copines, souvent.

Mes autres sources d’inspiration sont multiples : vitrines, magazines, films, expositions… Jeanne Toussaint, Suzanne Belperron, Jean Cocteau, Piet Mondrian, les broderies de Lesage, Paris, Rome, New York, mon arrière-grand-mère suffragette, mon arrière-grand-père Jacques Guerlain… La recherche de l’excellence, la simplicité et la beauté sont mes moteurs.

    Parfois c’est juste une couleur, une forme qui m’interpelle et me titille les neurones. Il arrive qu’une idée s’impose d’un coup et que je la réalise telle quelle mais parfois, le résultat final n’a plus rien à voir avec l’idée de départ. Commencer une création, c’est partir pour un voyage inattendu.

    Vous aimez mon travail ?

    J’en suis ravie ! Je publie beaucoup de photos de mes réalisations sur les réseaux sociaux, donc si vous voulez voir plus d’images…

    Voici le mois de mai…

    Ça y est, le voilà enfin ! Le mois de mai, accompagné (alleluia !) du soleil !!! 😎 Les pulls vont pouvoir regagner le placard (Cabrol l'a promis), les jupes danser sur...

    Moi, j’aime « Nouël »

    façade du Plaza Athénée avenue Montaigne
    Londres Noël 2016
    Londres Noël 2016

    “Moi, j’aime Nouël” me dit mon petit garçon, extatique, en plantant dans les miens ses yeux plein d’étoiles. Nous venions de regarder les vitrines des grands magasins après une promenade parisienne, avions goûté d’un chocolat chaud parfumé à la cannelle et d’une tranche de quatre-quart au glaçage blanc galactique, il avait un ballon vert avec des étoiles blanches et un cornet de marrons chaud dans les mains.

    J’étais fatiguée, une méchante sinusite me gâchait les journées, je n’avais pas fini mes cadeaux, une longue liste de réjouissances diverses et pas mal de déplacements et de compromis pour arriver à satisfaire tout le monde nous attendaient. J’en étais arrivée à occulter le plaisir de l’attente, le petit chocolat dans la case du  calendrier de l’Avent, les bougies que l’on allume le soir pour décompter les jours, l’histoire du soir qui prépare Noël, l’excitation qui monte… Je ne voyais plus le spectacle des illuminations, ne me réjouissais pas des fêtes à venir et ne pensais qu’au jour béni où tout serait fini et où j’aurai regagné mes pénates bretonnes et le calme de ma maison. J’avais hâte de quitter les vitrines et de rentrer, la magie de l’instant n’agissait pas parce que je n’y étais pas ouverte, avec ma mauvaise humeur, ma fatigue et mon ras-le-bol.

    “Moi, j’aime Nouël”… la phrase magique qui, d’un coup, me ramène à l’essentiel : le bonheur de mes p’tits bouts, le bonheur des grands-parents, le menu soigneusement élaboré, le culte que l’on va partager, la lumière des bougies, la joie des petits et grands, le plaisir de se retrouver, celui d’être ensemble…

    20 ans après, quand je commence à râler parce que je n’ai pas d’idées de cadeaux, qu’il va “falloir faire” les magasins, sortir du fond de la cave les décorations, que la flemme me pousse à ne pas installer la crèche, que je tends à aller au plus simple pour le menu, je repense à ces grands yeux bleus se plantant dans les miens et cette petite voix chargé de bonheur : “moi, j’aime Nouël” et d’un claquement de doigts, je redeviens l’enfant que je ne devrais jamais cessée d’être.

    Merci mon fils.

    RelatedPost

    Fabriquer sa bière

    Chaque année, c'est la même chose. Je crois toujours que j'ai le temps et puis non. La date fatidique semble arriver à la vitesse d'un boomerang alors que je me croyais...

    Faut-il bloguer tous les jours ?

    J'achète, avec la régularité d'un métronome, le magazine As you like depuis la parution de son premier numéro. Je le décortique avec soin, me balade sur les blogs qui y...

    L’endométriose, parlons-en

    Les réseaux sociaux et les magazines "people" se sont agités autour de la dernière confidence de l'animatrice Enora Malgré, qui a récemment révélé qu'elle est atteinte...

    Lectures d’été – part. 1

    Je sais, "j'eus pas dû" comme disent les petits... Non, vraiment, ce petit tour à la Fnac des Ternes "juste pour voir"... je n'aurais pas dû. Parce qu'à peine entrée...

    Première dent qui tombe

      Il est un fait incontestable : nous ne les voyons pas grandir. A peine remis(e) de l'émerveillement de leur naissance, tout juste sorti(e) des couches, des biberons...

    J’aime la Saint Valentin

    Je l'avoue, j'aime la Saint Valentin. J'aime ce moment particulier, marqué d'un certain décorum (du rouge, des coeurs, des fleurs) qui est pour moi une occasion de plus...

    Une expo chat-crément drôle

    J'écoute beaucoup la radio. J'adore ça. Infos, humour, culture, musique... ça passe dans mes oreilles, parfois ça s'évapore, d'autres fois, ça reste dans un coin de ma...

    Comme le temps passe vite…

    Bonjour à tous ! En reprenant la main sur mon blog, je vois avec horreur que mon dernier article date de septembre... Dans l'un de mes écrits, je m'étais interrogée sur...